Longtemps invisibilisées, les personnes dyslexiques, qui représentent entre 7 à 8 % de la population, sont de mieux en mieux identifiées et les bibliothèques prennent de plus en plus en compte leurs besoins spécifiques : quelles collections, quels outils et quelles ressources proposer ? Vers quels dispositifs se tourner pour mieux les accueillir ?

La journée d’étude Accueillir les publics dyslexiques en bibliothèque, proposée par la Bpi, la commission Accessibib de l’ABF, le ministère de la Culture (DGMIC/SLL) et les bibliothèques de la Ville de Paris, se déroulera le jeudi 4 avril 2019 à la médiathèque Françoise Sagan de Paris (10e).

Elle présentera dans un premier temps une définition de la dyslexie et les conséquences en matière d’accès au livre et à la lecture ; le cadre juridique d’adaptation des œuvres sous droit sera rappelé, ainsi que les principaux travaux et ressources autour du livre numérique accessible.

L’après-midi sera consacrée à des retours d’expérience sous la forme d’un Pecha Kucha, suivi d’un forum comprenant une présentation d’éditeurs et permettant des échanges plus directs entre intervenants et participants afin que chacun puisse s’approprier les apports théoriques et pratiques de cette journée. Un grand témoin conclura la journée.

PROGRAMME 

9h30 – 10h : Ouverture de la journée
Nicolas Georges, directeur chargé du Livre et de la Lecture, Direction générale des médias et des industries culturelles, ministère de la Culture,
Christophe Girard, maire-adjoint à la culture de la ville de Paris ou Nicolas Nordman, maire-adjoint en charge des personnes en situation de handicap et de l’accessibilité de la ville de Paris,
Christine Carrier, directrice générale de la Bibliothèque publique d’information.

10h – 11h : Définition et adaptations

  • Qu’est-ce que la dyslexie ? par Monique Touzin, orthophoniste au centre d’adaptation psychopédagogique Paul Meurice de la ville de Paris
  • Les principes de l’adaptation du texte pour les dyslexiques par Laetitia Branciard, vice-présidente de la Fédération Française des DYS (FFDYS)

Quelles ressources numériques peut-on mobiliser en bibliothèques ? par Luc Maumet, consultant

11h – 12h15 : Législation et outils

  • L’exception au droit d’auteur et la plate-forme PLATON par Vanessa Van Atten, Service du Livre et de la Lecture, Direction générale des médias et des industries culturelles, ministère de la Culture.
  • L’édition numérique : dernières évolutions et projections par Luc Audrain, syndicat national de l’édition (SNE) (sous réserve)

14h – 15h : Présentation des ateliers de l’après-midi sous forme de Pecha kucha

15h – 16h30 : Ateliers dans les espaces de la bibliothèque

  • Un aspect de l’offre éditoriale : MOBIDYS, l’Arbradys, Bragelonne, Bookin … Hall de la bibliothèque ;
  • La plate-forme PLATON par Marianne Clatin, Bibliothèque nationale de France ;
  • Les bibliothèques numériques accessibles : Eole et BNFA, l’experience bibliothécaire et utilisateur par Hélène Kudzia, responsable du pôle lire autrement, médiathèque Marguerite Duras de Paris ;
  • L’expérience de la bibliothèque municipale de Reims : colloques et bibliothèmes sur les troubles DYS par Marie-Pierre Rabaté, responsable accueil des publics de la médiathèque Jean Falala et Aurore Sohier, chargée des publics déficients visuels à la médiathèque Jean Falala ;
  • Le pôle handicap du SCD de Poitiers par Frédéric Duton, responsable BU sciences, techniques et sport, chargé de la communication, de la formation des usagers et des services aux publics du SCP Poitiers ;
  • La formation et l’information des bibliothèques du réseau par Hélène Beckowski, médiathèque départementale du Jura ;

Le groupe de travail « DYS » actions et accompagnement des bibliothèques bretonnes par Christine Loquet, Livre et Lecture en Bretagne (sous réserve) ;

16h30 – 17h Conclusions

  • Synthèse de la journée : Philippe Colomb, directeur adjoint de la médiathèque Françoise Sagan.
  • Grand témoin : Patrick Gambache, consultant

    >> En savoir plus et s’inscrire [externe]

Partager :