Le lundi 8 novembre, la Fill et ses partenaires – Livre et lecture en Bretagne, Mobilis Pays de la Loire, ALCA Nouvelle-Aquitaine, l’ArL Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Agence Livre et Lecture Bourgogne-Franche-Comté – organisent une rencontre nationale et interprofessionnelle à l’occasion des 40 ans de la loi Lang. Une journée d’éclairages et d’échanges  à Rennes et en ligne, enrichie de tables rondes régionales à Poitiers, Aix-en-Provence et Dijon.

>> S’inscrire à la journée en présentiel à Rennes : info@fill-livrelecture.org
>> Assister à la journée en ligne : sans inscription, transmission en direct sur cette page le jour J

 

Programme

>> Télécharger le programme complet

9 h 30 Ouverture

Marc Bergère, vice-président de l’université Rennes-2 ; Mathieu Ducoudray, coprésident de la Fill ; Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne, pour Régions de France ; Nicolas Georges, directeur du livre et de la lecture, ministère de la Culture ; Pascal Perrault, directeur général du Centre national du livre

10 h Une petite histoire de la loi Lang en images

Retour sur l’accueil réservé au prix unique du livre, en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA)

10 h 10 L’incidence du prix unique du livre sur l’économie culturelle aujourd’hui

par Françoise Benhamou, économiste de la culture

11 h Tables rondes régionales

>> Accéder au programme des tables rondes régionales

12 h 30 Fin de la matinée

14 h « Le prix unique du livre dans le monde »

par Laurence Hugues (Alliance internationale des éditeurs indépendants)

14 h 30 Table ronde nationale : « Le prix unique du livre : et maintenant ? »

En présence de :
• Malik Diallo, président de l’Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements 
intercommunaux des villes de France (ADBGV)
• Christophe Hardy, coprésident du Conseil permanent des écrivains (CPE)
• Stéphanie Le Cam, directrice de la Ligue des auteurs professionnels
• Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française (SLF)
• Pierre Dutilleul, directeur général du Syndicat national de l’édition (SNE)

16 h Tables rondes régionales / Échanges avec le public

>> Accéder au programme des tables rondes régionales

17 h 30 Fin des échanges

 


Votée en août 1981, la loi relative au prix du livre pose un principe simple aux retombées immenses : un livre a le même prix partout, et c’est l’éditeur qui le fixe. Ce prix unique est l’un des piliers des politiques publiques françaises en direction du livre, régissant les relations entre les différents acteurs de l’interprofession : du maintien d’un tissu dense de librairies découle la diversité éditoriale ; du prix fixé par l’éditeur dépendent le montant des droits de l’auteur, la part du diffuseur et celle du libraire. Modèle pour de nombreux pays, sans que jamais l’État y joue un rôle aussi important qu’en France, cette loi si unique mérite bien d’être célébrée à l’occasion de son 40e anniversaire, et ses vertus valent d’être rappelées à tous.
Dans le même temps, il est sage de regarder devant nous. Les défis sont en effet nombreux qui questionnent les dispositions de cette loi : le numérique s’impose dans les modes de consommation, les puissantes plateformes de vente n’entendent pas se plier au principe de non-concurrence, les différents taux de remise autorisés divisent au sein de la filière, les revenus des libraires et des auteurs sont insuffisants… Pour résister, la loi relative au prix du livre devra-t-elle évoluer ?

 

 

Partager :