L’interprofession sur les territoires

L’interprofession sur les territoires

De la fusion entre agences de coopération des bibliothèques et centres régionaux du livre dans la décennie 1995-2005 sont nées les structures régionales pour le livre, dont l’une des missions principales est de fédérer l’interprofession du livre sur leur territoire. Mais qu’est-ce donc que l’interprofession du livre et comment la faire dialoguer ? Le Larousse définit l’interprofession comme un « groupe de professions concourant à un ensemble d’activités dans une filière donnée ». L’interprofession du livre rassemblerait donc auteurs, traducteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de manifestation et d’actions culturelles… Où commencer, où s’arrêter ? Inclure les imprimeurs, les élus, les critiques ? Y associer les lecteurs ? Dans le secteur du livre, cette notion d’interprofession apparaît lors de la Loi sur le prix unique du livre et désigne dans un premier temps les acteurs commerciaux de la chaîne. À la faveur des Rapports Pingaud-Barreau1 , elle s’ouvre aux bibliothécaires. Ses auteurs proposent au ministre de la Culture des orientations et des modalités de mise en œuvre d’une nouvelle politique du livre, appelée à concilier les impératifs des professions soumises aux contraintes du marché et les nécessités de développement culturel. Les axes de travail proposés pour animer cette interprofession du livre sont les relations commerciales accompagnées par les syndicats et les associations de professionnels, la formation et les animations. Après les débuts de la décentralisation culturelle, formation et animation seront confiées aux SRL, qui embrassent l’ensemble du champ du livre et de la lecture, et dont la gouvernance même sera l’un des premiers lieux du dialogue interprofessionnel territorial. Aujourd’hui, formation et information demeurent des outils efficaces pour favoriser les échanges et le développement des réseaux sur les territoires, comme en témoignent les multiples journées d’étude et de rencontres interprofessionnelles organisées par les SRL. Des journées qui abordent l’ensemble des problématiques qui traversent la profession, telles que la jeunesse et le développement de la lecture, le numérique, les marchés publics du livre, l’évolution de la législation et de la contractualisation. Les structures régionales pour le livre, au gré du dynamisme de leurs administrateurs, de leurs financeurs et de leurs équipes développent également des outils et des actions spécifiques à leur territoire, dont quelques exemples sont ici présentés. Ce dialogue interprofessionnel semble cependant sans cesse devoir être remis sur l’ouvrage pour s’assurer de la bonne connaissance mutuelle des acteurs qui constituent l’interprofession et pour prendre en compte les nouveaux entrants et les évolutions de chacun des métiers. Les auteurs des rapports préalablement cités pensaient dès 1982 qu’« à la faveur de cette réflexion collective, des professions, qui, traditionnellement s’ignoraient, ont appris à mieux se connaître ». Il semble que près de 34 ans plus tard, notre mission soit encore et toujours d’encourager chacun des acteurs à porter, au-delà de ses intérêts propres, l’intérêt général de l’interprofession, pour un meilleur accès du plus grand nombre à la pluralité de la création et de la pensée.

1. B. Pingaud et J-C. Barreau, Pour une politique du livre et de la lecture : rapports de la commission du livre et de la lecture au Ministre de la Culture, Dalloz, 1982.

Quelques exemples en région…

Défendre des valeurs et des objectifs communs

Élaboration de la charte des manifestations littéraires (CRL Basse-Normandie)

En 2012, le CRL Basse-Normandie lançait l’élaboration d’une Charte des manifestations de promotion du livre et de la lecture en Basse-Normandie, comme cela avait déjà été fait dans de nombreuses régions françaises. Une large concertation interprofessionnelle, menée en 2012 et 2013 dans toute la région, avec la participation active des organisateurs de manifestations littéraires, libraires, bibliothécaires, auteurs, éditeurs, associations de médiation, institutions et collectivités territoriales, a permis de définir, à l’occasion de réunions thématiques, les orientations de travail et les objectifs à atteindre afin d’encourager la qualité et la diversité des manifestations littéraires en Basse-Normandie. En 5 chapitres et 27 articles, la charte aborde aussi bien la rémunération des auteurs que les partenariats avec les librairies indépendantes, la médiation auprès des publics éloignés du livre, le projet artistique de la manifestation, ou encore son inscription dans un territoire, en rappelant les équilibres économiques, artistiques, sociaux et environnementaux qui font la force et la qualité de la chaîne du livre, chaque point ayant fait l’objet d’une concertation interprofessionnelle afin de parvenir à un consensus. Le temps consacré à la concertation, la qualité des débats, répartis sur deux ans, l’implication des acteurs du livre ont été essentiels quant aux retombées qu’on pouvait en attendre. Ce temps d’écoute et de découverte des autres métiers et de leurs contraintes, de prise de conscience des vrais enjeux, a amené de nombreux organisateurs et partenaires des manifestations à modifier leurs pratiques. La présence des libraires a été renforcée dans les salons et festivals du livre. La rémunération des auteurs pour leur participation aux tables rondes et rencontres est devenue un usage courant. Les actions de médiation en amont et en aval des manifestations se sont développées. Des journées d’étude et sessions de formation, la création d’une commission « Vie littéraire », ont accompagné la mise en œuvre de la charte, qui devient ainsi un véritable outil de progrès.

Huit structures régionales pour le livre portent une charte des manifestations littéraires : Écla Aquitaine, Le Transfo Auvergne, CRL Lorraine, LR livre et lecture, CRL Midi-Pyrénées, CRL Basse-Normandie, ARL Haute-Normandie et CLL Poitou-Charentes. À retrouver sur www.fill-livrelecture.org

Favoriser une compréhension systémique de la filière

Animation d’un comité d’étude interprofessionnel (CRL Bourgogne)

La constitution d’un comité de suivi interprofessionnel dans le cadre de l’étude sur la filière livre réalisée en 2013-2014 par le CRL et le C2R (Centre de ressources régional) a permis de réunir, tout au long de l’année 2014, une dizaine de professionnels de la région. Les résultats de l’étude filière 2014 y ont été commentés et analysés collectivement aux côtés du CRL Bourgogne afin d’identifier des préconisations d’accompagnement ou d’actions, individuelles ou collectives, en vue de préfigurer les axes stratégiques d’un contrat de filière ou de progrès pour le livre. Les professionnels ont ainsi largement enrichi la connaissance de leur propre secteur et appréhendent mieux les contraintes des autres métiers. Ils ont affirmé que cette démarche d’analyse et de travail commun les conduisait « vers des comportements plus vertueux [et leur offrait] une conscience plus éclairée de leur influence respective sur l’écosystème » (Marie-Paule Rolin, conservateur). Cette approche collective « a mis en évidence un certain nombre d’articulations entre les différents acteurs. C’est sur ces articulations que les professionnels, le CRL et les partenaires publics doivent travailler. Avec cette étude, [ils ont] pris conscience de la nécessité absolue de mutualiser certaines fonctions, au sein d’un même secteur d’activité ou entre les différents secteurs » (Claude Raisky, éditeur).

Bourgognz

Organisation d’une formation-action pour les acteurs de la filière (Le Transfo, Auvergne)

Le Transfo, en partenariat avec Lira (Association des libraires indépendants en région Auvergne) et l’ABF Auvergne, a proposé au printemps 2015 une formation-action1 de 20 heures, spécifiquement pensée pour les acteurs de la filière en Auvergne. Les participants (4 éditeurs, 3 libraires, 5 bibliothécaires et/ou organisateurs de manifestations littéraires et 3 chargés de mission de réseaux) avaient pour objectif d’atteindre une meilleure interconnaissance des problèmes et des enjeux auxquels chacun est confronté et ainsi permettre une qualification et une dynamisation de la filière dans son ensemble, de permettre l’émergence de projets provenant des acteurs eux-mêmes plutôt que de subir les contraintes extérieures liées au contexte économique et de former des « têtes de réseau » à partir de diagnostics et de méthodes partagées. Les participants ont déclaré, lors de l’évaluation de fin de session, que cette formation-action leur a permis de mieux connaître et comprendre chaque métier de la filière et ses difficultés. Il ressort très fortement des acquis et des apports de la formation que la démarche du « travailler ensemble » les a convaincus et motivés (« réflexion commune », « co-développement », « nouvelles collaborations », « bienfaits de la concertation »). Les participants ont souhaité poursuivre la réflexion engagée par la création d’un groupe de travail interprofessionnel (première rencontre en juillet 2015).

1. La formation-action est un processus éducatif où le participant étudie ses propres actions ou expériences sous le questionnement d’un accompagnateur professionnel ou tuteur afin d’en améliorer la performance. Il est proche de l’apprentissage par l’action et de l’enseignement par l’exemple. (source : Wikipédia)

Encourager une connaissance mutuelle des acteurs de la région

Réunir l’interprofession autour des auteurs (Arald, Rhône-Alpes)

rentree-litteraire-visuel-avec-rdvTrois rencontres lors de la rentrée littéraire autour des auteurs de Rhône-Alpes, organisées en partenariat avec l’association Libraires en Rhône-Alpes et La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse : 12 écrivains, 14 auteurs et illustrateurs jeunesse présentent leurs romans et leurs albums. Une affiche et un document de présentation des auteurs et des ouvrages ont été largement diffusés. Pour les auteurs et illustrateurs jeunesse, un document détaillant les activités de médiation proposées par chacun a été remis aux participants. Les objectifs de cette action ont été largement atteints : promouvoir les écrivains de Rhône-Alpes dans la rentrée littéraire nationale ; faire connaître les auteurs vivant dans larégion aux libraires, bibliothécaires, enseignants et à la presse régionale ; inciter les bibliothèques et les librairies à commander les ouvrages ; développer les contacts, la rencontre entre professionnels et auteurs ; susciter des invitations, des animations, des ateliers, des signatures, etc. Plus de 400 professionnels ont participé à ces rendez-vous en 2015. L’Arald reçoit un nombre important de demandes de contact de la part des bibliothécaires et des manifestations littéraires pour des auteurs présentés lors de ces journées. Les enseignants et les documentalistes des lycées ont aussi pour lapremière année été fortement représentés. Ces rencontres sont devenues le rendez-vous de rentrée de toute l’interprofession réunie autour des auteurs.

Expérimentation d’une pratique numérique en interprofession (Languedoc-Roussillon livre et lecture)

La voie des Indés« La Voie des indés » est un rendez-vous récurrent depuis 2012 mené par Libfly.com, réseau social du livre, et Libr’Aire, association des libraires indépendants du Nord–Pas-de-Calais. « La Voie des Indés » a pour volonté de rendre visible la diversité éditoriale sur Internet et les réseaux sociaux et de permettre de (re)découvrir de petites ou moyennes maisons d’édition, en offrant des livres issus d’une sélection aux bibliothécaires, en échange de la rédaction d’une chronique littéraire sur Libfly.com. À l’initiative de LR livre et lecture, « La Voie des Indés en Languedoc-Roussillon » décline ce principe afin de favoriser la connaissance de la production littéraire régionale et d’expérimenter une pratique numérique en interprofession. Le comité de sélection est composé de libraires et de bibliothécaires exerçant leur activité en LanguedocRoussillon. LR livre et lecture se charge d’assurer la promotion de l’opération auprès des professionnels de la région. Les participants reçoivent deux ouvrages au choix parmi la sélection finale et s’engagent à rédiger une critique sur le site de Libfly. LR livre et lecture réalise en outre une série de vidéos de présentation ou de critique pour chaque ouvrage retenu. Cette opération donnera lieu à des rencontres lors d’une tournée dans le réseau des bibliothèques et des librairies de la région entre février et juin 2016.

RESSOURCES

RENCONTRES ET DÉBATS

Document élaboré à l’occasion du Congrès de la Fill (2015)

Télécharger Un nouvel équilibre pour l’interprofession du livre ? [pdf, 843 Ko]